Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Cover story

Zoom sur les agences de notation africaines

Par DAMAS LOH le 14 Juillet 2016

Le quatuor des précurseurs de la notation financière sur le continent noir – Agusto & Co, Bloomfield Invest-ment Corporation, Global Credit Rating Co. (GCR) et WARA – s’active pour accroître le réseau de ses clients. Parce que les investisseurs inscrivent de plus en plus la notation financière parmi leurs exigences, ces quatre agences d’origine africaine anticipent de belles perspectives quant à l’avenir de leur métier.



Au départ, l’agence nigériane Agusto & Co était une entreprise spécialisée dans l’information économique. En 1992, elle s’est lancée dans la notation financière, activité alors nouvelle en Afrique de l’Ouest. A ses débuts, elle ne ciblait que les institutions bancaires. Avec le temps, la portée de ses notes s’est élargie aux institutionnels – les compagnies d’assurances, les sociétés de crédit-bail, les fonds, les collectivités locales.

AGUSTO & CO, BERCEAU DE LA NOTATION FINANCIÈRE EN AFRIQUE

Au-delà de la notation financière, Agusto & Co développe des services d’analyses économiques sectorielles (assurances, immobilier, télécommunications...) à destination des investisseurs. A coté de cela, elle déploie son expertise sur le segment de la gestion de risque crédit.  

Comptabilisant plus d’une vingtaine d’années d’activité dans le secteur de la notation financière, cette agence de notation a commencé à se déployer dans toute l’Afrique. Ainsi, outre le Nigeria où se trouve son siège social, Agusto & Co s’est implanté en 2013 au Kenya et au Rwanda, après approbation des autorités de régulation des marchés financiers de ces pays. A travers cette expansion, Agusto & Co étend son champ d’action dans l’optique de mieux se faire connaître sur le continent. 
Depuis sa création, cette agence a attribué plus de 1 500 notes à différentes entreprises dans divers secteurs d’activité. De par l’envergure des entités notées et le nombre de notes attribuées, elle se positionne comme une référence incontournable dans les pays d’Afrique anglophone. Parmi les grandes entreprises ayant bénéficié de l’avis des analystes d’Agusto & Co figure en bonne place le groupe bancaire United Bank for Africa (UBA). 

Le conseil d’administration de cette agence de notation d’origine nigériane est actuellement présidé par M. Femi Akingbe. Quant à la direction générale, elle reste assurée par M. Olabode Agusto, fondateur de l’agence.

​GLOBAL CREDIT RATING CO. VISE UNE POSITION DE LEADER EN AFRIQUE

Basée à Johannesburg, l’agence Global Credit Rating Co. (GCR) comptabilise à ce jour vingt années d’expérience dans le domaine de la notation financière en Afrique. Face au « Big Three », à savoir Standards & Poor’s, Fitch Ratings et Moody’s, l’agence sud-africaine a su se frayer un chemin en étendant ses activités en Afrique anglophone. Cette agence de notation exerce désormais au Zimbabwe, en Zambie, au Nigeria et au Kenya.   
GCR s’est taillé une solide réputation. En effet, avec près de 60 % des rapports de notation en Afrique, l’agence se positionne comme le leader du marché sur le continent. Les activités de GCR sont focalisées sur des entreprises évoluant dans le secteur de la banque, des assurances et des entreprises publiques. L’agence GCR attribue d’une part des notations sur une échelle nationale, c’est-à-dire en devise locale. D’autre part, elle attribue des notes sur une échelle internationale, donc en devise étrangère. Ce qui constitue un réel atout pour elle auprès de plusieurs entités émettrices. GCR dispose d’un important portefeuille clients au sein duquel on retrouve des banques, des compagnies d’assurances, des entreprises publiques et privées. 

​BLOOMFIELD INVESTMENT CORPORATION ET WARA : LES DEUX ACTEURS FRANCOPHONES!

Au niveau de l’Afrique francophone, deux agences de notation se livrent une vive concurrence. Cette bataille entre les agences Bloomfield Investment Corporation et West Africa Rating Agency (WARA) a justement permis de mieux faire connaître la notation financière dans l’espace Uémoa. En 2006, à Dakar, le Conseil régional de l’épargne publique et des marchés financiers (CREPMF) a donné l’opportunité à l’agence WARA de faire une importante présentation autour du thème : « Notations et garanties : substituts ou compléments ? ». Selon M. Seydina Tandian, PDG de WARA : « Cette intervention a permis au régulateur de fixer les termes de référence de l’étude Lovells, étude qui a abouti à la révision du règlement général et aux instructions qui rendent aujourd’hui la notation possible sur le marché financier régional de l’Uémoa et qui permet aux émetteurs de lever des financements sans garanties. » L’agence WARA couvre tout l’espace Uémoa, depuis Dakar, son siège social. Elle a une succursale dans le quartier résidentiel de Cocody à Abidjan et une représentation à Ouagadougou au Burkina Faso. En juin 2012, elle a réussi à décrocher son agrément auprès du CREPMF.
L’agence WARA gère précieusement son portefeuille clients, où figurent entre autres le port autonome de Dakar, le groupe Sifca, CFAO Motors Côte d’Ivoire, la SAPH, Coris Bank, Filtisac SA, etc.

Depuis le 15e étage de l’immeuble BIAO CI du centre des affaires de la commune du Plateau à Abidjan, Stanislas Zézé pilote de main de maître l’agence de notation Bloomfield Investment Corporation dont il est le PDG. Les interventions de cette agence de notation, très présente dans les médias, ne passent pas inaperçues auprès des entreprises et institutions. Agréée depuis 2012 par le CREPMF, l’agence Bloomfield Investment Corporation s’est constitué un riche portefeuille clients. Hormis les sociétés privées telles que Pétro Ivoire, Palmci, Crown Siem, BOA Bénin, ce portefeuille compte également diverses entreprises publiques, parmi lesquelles : le port autonome d’Abidjan, le Fonds d’entretien routier (FER), Camtel, l’Ansut, la Sodeci, etc.
Dans l’optique d’étendre ses activités à l’ensemble du continent, Bloomfield Investment Corporation a obtenu en 2015 son agrément auprès du Capital Market Authority du Rwanda. Elle a aujourd’hui une représentation à Douala au Cameroun et un bureau à Kigali.

Depuis quelques années, Bloomfield Investment Corporation et WARA multiplient les notations et publications afin de promouvoir leur expertise auprès des Etats africains. 
De l’avis de plusieurs observateurs financiers, cette saine concurrence entre les deux agences devrait contribuer à booster la notation financière au sein de l’espace Uémoa. En attendant de glaner des parts de marché au-delà de leur zone “naturelle”, ces deux agences continuent de multiplier les initiatives. A titre d’exemple, Bloomfield a récemment mis en place un indice du secteur privé ivoirien à destination du patronat local. Un outil de mesure des performances des entreprises ivoiriennes qui devrait inspirer les autres agences de notation africaines dans leur quête d’innovation. 

Publié en Avril 2016



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 17 Juillet 2018 - 13:49 Le succès africain de Moët & Chandon


Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine