Exclusif web

Yvonne Kusuamina, spécialiste de la gestion de la paie

Par Patrick Ndungidi le 18 Juillet 2016


Yvonne Kusuamina a créé et dirige à Kinshasa (RDC), la société Pay Network, spécialisée dans la gestion des ressources humaines et de la paie. Mariée et mère d’un enfant, cette chef d’entreprise de 40 ans a reçu, le 25 juin dernier, le prix de la gouvernance d’entreprise 2015-2016 en RDC, décerné par la fondation Roi Baudouin, en partenariat avec la société belge d’investissement pour les pays en développement (BIO). Le prix récompense une société de service dans un secteur clé pour le développement du capital humain du pays.



Les organisateurs du prix de la gouvernance ont déclaré avoir voulu mettre en avant le professionnalisme d’Yvonne Kusuamina et sa volonté d’apporter aux travailleurs congolais une vue claire du cadre légal qui les régit, de ce qui leur est rémunéré et de la manière dont ils sont rémunérés. En effet, soulignent-ils, sous la direction de son associée-gérante, Pay Network a démontré sa capacité à renforcer le fonctionnement de nombreuses autres entreprises actives au Congo, leur permettant de respecter les lois et réglementations en vigueur. C’est pourquoi Yvonne Kusuamina estime que Pay Network constitue sa plus grande réussite dans le contexte socio-économique particulièrement fluctuant de la RDC. Prendre le risque d’entreprendre une activité privée dans un secteur innovant − à savoir, la gestion des ressources humaines − et encore mal connu du public local n’était pas une initiative facile », indique l’associée-gérante de Pay Network. La décision de créer cette entreprise, explique-t-elle, a été dictée par le désengagement de RDC de la société Shell, son employeur de l’époque, en faveur du groupe Engen. « Cela aura été le tournant décisif dans ma carrière, car c’est alors que j’ai décidé de devenir maître de mon propre destin à travers Pay Network qui me permettait alors de mettre en œuvre librement mes talents dans un domaine que je maîtrisais : la gestion de la paie ». Détentrice d’un diplôme de licence en gestion financière et comptable obtenu à l’université protestante au Congo en 2000, Yvonne Kusuamina travaille pendant quatre ans en qualité de comptable chargée de la paie au sein du programme alimentaire mondial (PAM), avant d’intégrer le groupe Shell en RDC, où elle évolue durant trois ans comme responsable de la paie, jusqu’à 2007, où elle crée Pay Network. « J’ai toujours été passionnée par les chiffres, les calculs et les réconciliations. En tant que comptable au PAM, j’avais entre autres responsabilités la gestion de la paie des employés. Cette expérience m’a appris les fondements de la gestion de l’information salariale. Et les quatre années que j’ai passées ensuite au sein du groupe Shell m’ont permis de comprendre que la paie est un levier important pour la réussite de la stratégie globale de la fonction des ressources humaines », explique Yvonne Kusuamina.
 
Des avantages dans l’externalisation de la paie
 
Pay Network apporte à ses clients un support dans l’ensemble du processus de gestion de leurs ressources humaines, à savoir la gestion de la paie ainsi que celle des déclarations fiscales et sociales, le conseil en matière de droit du travail et relations sociales, la prise en charge des soins médicaux, la conformité à la législation, etc. À ce jour, l’entreprise est responsable de la paie de 789 employés à travers toute la RDC, dont 388 à qui elle verse leurs salaires mensuellement via les 8 banques locales, institutions financières et réseaux de mobile banking avec lesquels elle collabore. Cette masse salariale nette mensuelle (hors taxes) s’élève à 617 600 $. 95 employés sont ainsi sous contrat de travail avec Pay Network dont le volume d’affaires net annuel est de 12 515 000 $. « En nous confiant la gestion de leurs ressources humaines, nos clients gagnent une longueur d’avance dans la mesure où nos solutions intégrées leur permettent de maximiser leur investissement le plus grand, celui effectué sur le capital humain, et de minimiser les risques y afférents en gérant, anticipant et maîtrisant les différents paramètres liés à l’emploi », explique Yvonne Kusuamina.
 
La paie, facteur d’attraction, de motivation et de rétention
 
Pour l’associée-gérante de Pay Network, le processus de la paie va bien au-delà du simple versement des salaires, car sa problématique est de faire en sorte que l’enveloppe salariale soit un facteur d’attraction lors du processus de recrutement, un facteur de motivation au renforcement des compétences, et un facteur de rétention dans la mise en œuvre des plans de carrière. « La paie doit encourager les employés à développer les bons comportements professionnels en faveur de la réalisation des objectifs de l’entreprise. À la fin de tous les mois, je lisais un rayonnement sur le visage de mes collègues lorsque je leur remettais leurs bulletins de paie ; je voyais la crédibilité dont ils me gratifiaient lorsque je leur expliquais leurs structures salariales, ou les dispositions légales en vigueur. Les employés ont besoin d’avoir une vision claire de ce qui leur est rémunéré, et de la manière dont ils sont rémunérés. C’est de là qu’est née ma volonté d’entreprendre. Je me suis dit qu’il serait opportun de mettre mes compétences en matière de gestion de la paie à la disposition de toutes les entreprises désireuses d’externaliser leurs paies en RDC et de révolutionner ainsi le monde du travail à l’échelle nationale à travers une gestion innovante de l’information salariale. J’ai donc crée Pay Network afin d’offrir les services de gestion de la paie les plus professionnels sur le marché congolais », indique notre interlocutrice.
 
Le souci du détail
 
Yvonne Kusuamina, à qui certains reprochent souvent d’être bornée lorsqu’elle a une idée en tête, soutient qu’il s’agit plutôt d’une déformation professionnelle, étant donné qu’elle évolue dans un domaine des plus carrés. « Nos services s’articulent autour de deux notions indiscutables : les chiffres et les textes légaux qui régissent l’emploi en RDC. 1 + 1 = 2 et nul ne peut se soustraire à la loi », précise celle qui se dit être victime du souci du détail qui l’anime. À ce sujet, elle reconnaît qu’il lui est particulièrement difficile de déléguer, alors qu’il est important pour la pérennité de Pay Network, de pouvoir former d’autres personnes comme elle sur qui elle pourrait se reposer. « Je n’ai pas encore atteint cet objectif pour l’instant. Neuf ans après la création de Pay Network, mon principal défi est de m’entourer de collaborateurs compétents, avertis et motivés, susceptibles de participer activement et à long terme à la réalisation de nos activités. Malheureusement, je trouve que le professionnalisme et le souci du travail bien fait sont des valeurs qui se font de plus en plus rares. Or la pérennité de notre entreprise repose sur la qualité de nos services et le respect de nos engagements. Il me faut donc constamment veiller à ce que ces standards soient maintenus à un niveau d’excellence et que mes collaborateurs en soient conscients », fait-elle savoir.
 
Ouvrir le capital social à une multinationale
 
Très ambitieuse, Yvonne Kusuamina vise le développement des activités de son entreprise notamment par l’ouverture des bureaux de représentation de Pay Network dans les provinces du Katanga, du Sud et du Nord-Kivu. En outre, Pay Network planifie d’ouvrir son capital social à une multinationale œuvrant dans le même domaine d’activité et susceptible de lui apporter son expertise et sa notoriété dans le secteur, afin de pérenniser sa présence sur le marché congolais.
 
 
 

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter