Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Techno

Vincent Nkong-Njock, l’homme qui veut généraliser l’énergie nucléaire en Afrique

Par JULIEN CHONGWANG le 11 Juillet 2018

Ce transfuge de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA) est aujourd’hui engagé dans la production d’énergie solaire en Afrique ; avec pour ultime ambition d’inciter les pays du continent à développer eux aussi l’énergie nucléaire.



Signature de l’Accord de coopération d’électrification avec les Coopératives rurales du Sénégal.
Signature de l’Accord de coopération d’électrification avec les Coopératives rurales du Sénégal.
Après avoir, en tant que haut cadre de l’Agence internationale de l’énergie atomique (AIEA), mis son savoir-faire au service de la construction de centrales nucléaires qui produisent de l’électricité en Iran, en Corée du Sud, en Chine ou encore aux Émirats arabes unis, Vincent Nkong-Njock prend un jour sa tête entre ses deux mains et écoute parler sa conscience‚ : «‚Vincent, qu’as-tu donc déjà fait au profit de l’Afrique, ce continent qui t’a vu naître et qui connaît un déficit endémique d’énergie électrique‚?‚» lui demande avec harcèlement cette voix intérieure qui ne le lâche plus. La réponse est implacable‚: rien‚! Il n’en faut pas plus pour lui donner d’interminables insomnies…
     «‚Mon épouse peut en témoigner‚: à partir de ce moment, j’ai commencé à dormir de plus en plus mal, et pendant les quatre à cinq années qui ont suivi, j’étais obnubilé par l’idée de retourner m’installer en Afrique et travailler pour l’Afrique‚», rapporte-t-il. Mais, prudent face à une perspective qui se présente comme un saut dans l’inconnu, ce citoyen camerounais qui développe depuis toujours le rêve de contribuer un jour à introduire l’énergie nucléaire en Afrique hésite quant à donner corps à ce désir. Aussi se retourne-t-il vers des aînés… «‚Le retour en Afrique va être extrêmement di”fficile‚; mais, sache que si tu as réussi à l’extérieur, c’est que tu exploseras en Afrique‚; et ce sera bien tant pour ta famille que pour le continent‚», lui dit alors Paul Kammogne Fokam, le patron d’Afriland First Group, lors d’une rencontre en Allemagne en 2013. Un conseil finalement «‚décisif‚»…

Conseil, audit et services

Sauf que bien souvent, la réalité ne correspond pas toujours exactement aux rêves. Et lorsque Vincent Nkong-Njock quitte en décembre 2014 ses fonctions de chef des infrastructures et programmes électronucléaires à l’AIEA, c’est plutôt pour créer une société de fourniture d’énergie solaire. «‚Je me suis finalement lancé principalement dans l’énergie solaire parce qu’elle est la plus simple à implémenter‚», se justifie-t-il.

Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous à la page 18 du numéro 49 Juin 2018, en vente ICI.



Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine