Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Portrait

Top Congo : la radio info

Par JACQUES MATAND' le 14 Novembre 2016

Sur la page Twitter de la radio, on peut lire : « Top Congo, la première radio d’informations en RDC. » Plus qu’une ambition cachée, c'est un état d’esprit qui anime Christian Lusakueno, son initiateur. Une vision, un objectif qu’il s’est fixé dès le lancement de sa radio en 2003, à Kinshasa, capitale de la République démocratique du Congo.



Christian Lusakueno, initiateur de Radio Top Congo.
Christian Lusakueno, initiateur de Radio Top Congo.
Le 30 juin 1995 marque le 35e anniversaire de l’indépendance de la République démocratique du Congo (ex-Zaïre). A cette époque, Christian Lusakueno, qui vit en Belgique, cherche à obtenir des informations sur ce pays, mais celles qu’il obtient lui viennent des médias belges. «ˆIl n’est pas normal qu’on dépende des médias étrangers pour avoir des informations sur le Congo, et ce aux dépens des médias locauxˆ», s’insurge-t-il alors. «ˆJe m’étais rendu compte que tout ce qui concernait l’Afrique était traité par l’Occident, et ce de son point de vue.ˆ» La situation l’interpelle, le met mal à l’aise. Il décide d’y remédier.

De radio PANIK à TOP CONGO

A Bruxelles, il travaille pour Radio Panik, une radio associative. Christian Lusakueno y produit alors des émissions africaines, donnant ainsi la voix aux diverses communautés issues du continent. Nous sommes en 1992-1993. Une année après, Radio Panik prend son essor. L’ambition de se lancer dans le secteur des médias se confirme. Il se souvient –: « ˆA ce moment-là, je me suis dit–: “Je vais travailler dans la presse.”ˆ » Il est recruté par Africa N°1, sillonne l’Afrique, couvre l’actualité et les conflits sur le continent –: «ˆ Je couvrais la guerre au Congo et le processus de négociation pour la paix…ˆ »
Dans ses périples, il observe ce qui se fait en matière de radio –: « ˆLa radio dont je rêvais en Belgique n’existait pas encore au Zaïre de l’époque ˆ», se souvient-il. Il décide de lancer une chaîne à Kinshasa. Sa radio, il la veut citoyenne. «ˆ Il était important d’avoir une radio interactive où l’on donne la parole aux gens, pas seulement pour apporter des doléances, des critiques, mais aussi pour proposer des solutions, des échanges constructifs pour l’édification de la société ˆ», précise-t-il. Une partie du matériel récupéré à Bruxelles est rapatriée à Kinshasa. Radio Top Congo est lancée initialement avec quatre journalistes. «ˆ J’étais à l’antenne, à la technique et je faisais aussi le chauffeur pour récupérer les journalistes et les ramener. Les gens nous prenaient pour des fous. Il m’arrivait même de dormir sur place ˆ», sourit-il. Son ambition était alors d’avoir une grande radio avec une vingtaine d’émetteurs et une grande couverture nationale.

Top Congo : la radio info
Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous à la page 28 du numéro 39 Novembre 2016, en vente ICI.



Dans la même rubrique :
< >

Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine