Actualité

RDC: trois présumés rebelles burundais tués dans le Sud-Kivu

Javier Cacho Gómez le 29 Janvier 2018


L'artillerie congolaise en action le 13 janvier 2018 dans le nord-Kivu où l'armée de RD congo a entamé des opérations contre les groupes rebelles qui pullulent depuis des années dans la région. © AFP

© AFP Alain WANDIMOYI
L'artillerie congolaise en action le 13 janvier 2018 dans le nord-Kivu où l'armée de RD congo a entamé des opérations contre les groupes rebelles qui pullulent depuis des années dans la région

Bukavu (RD Congo) (AFP) - L'armée congolaise a annoncé lundi avoir tué trois rebelles burundais, présumés voleurs de patates douces, dans l'est de la République démocratique du Congo où des opérations militaires sont en cours.

Dans la nuit de dimanche à lundi, les soldats congolais en patrouille "se sont heurtés à un groupe de rebelles burundais des FNL (Forces nationales de libération) et les échanges de tirs qui ont suivi ont fait trois morts côté assaillants", a déclaré à l'AFP le lieutenant Masumbuko Petit, un commandant de l'armée congolaise de la localité de Kiliba au nord d'Uvira (Sud-Kivu). 

L'accrochage a eu lieu dans le village congolais de Rusabagi à Kiliba, frontalière du Burundi. 

"Ces rebelles en provenance du Burundi ont traversé la rivière Ruzizi pour voler dans les champs des paysans à Kiliba.Dans leur fuite, ils ont abandonné des sacs de patates douces qu’ils avaient déjà volées", a-t-il expliqué.

"Les corps de ces trois personnes tuées sont actuellement exposés devant le bureau de la cité de Kiliba non loin de la paroisse catholique Saint Joseph en attendant les dispositions de l’enterrement", a indiqué à l'AFP Daniel Ruhanika, chef de la cité Kiliba.

Le groupe rebelle des FNL - quelques centaines d'hommes - est régulièrement accusé de lancer des attaques pour son ravitaillement, volant des vaches et des denrées alimentaires avant de se replier dans les marais de Rukoko, au Burundi, puis dans le nord d'Uvira, dans l'est de la RDC voisine, leur base de repli.

L'armée congolaise mène des opérations militaires dans cette région infestée par des groupes armés locaux et étrangers depuis plus de vingt ans. 



Source : ...



Inscription à la newsletter