Menu

Rédigée le 31 Janvier 2017

Prospérité

Derrière ce mot de dix lettres se cache une multitude de notions et d’attentes. Chacun lui donne un sens ou un contenu en fonction de son propre contexte. Compassion, générosité, santé, éducation, paix, sécurité, espoir. Un chez soi où grandir et élever sa famille. Une communauté à laquelle appartenir, des gens qui nous aiment. La vérité et l’intégrité en tout, y compris en politique.


Numéro 41 février 2017
Numéro 41 février 2017
Avoir l’opportunité de travailler, de gagner sa vie, d’économiser, d’innover, d’avancer, de prendre des risques, de réussir ou d’échouer. La liberté de vivre sans avoir faim, sans pauvreté, sans conflit, sans maladie ni esclavage, la liberté de s’exprimer, de protester, de voter, de suivre ses croyances. Jouir d’un espace pour respirer et se re-créér afin de faire ressortir le meilleur de soi-même et le meilleur chez les autres. La prospérité, c’est tout cela et plus encore selon les trouvailles du Legatum Institute. Pour déterminer le niveau de prospérité d’un pays a été créé le Legatum Prosperity Index qui, depuis une décennie, analyse les progrès réalisés par chaque pays dans ce domaine afin de «€ donner vie à la prospérité€ ». L’édition 2016 couvre 149 Špays et intègre 104 Švariables. Sa méthodologie se base sur 9Š critères principauxŠ : l’environnement naturel, la sécurité, la santé, l’éducation, la gouvernance, la qualité de l’économie, les libertés individuelles, le capital social et l'environnement des aff‘aires. Les résultats sont ensuite pondérés par le «€Posperity Gap€» qui mesure l’écart de conversion du PIB per capita (pouvoir d’achat, richesse) en véritable prospérité pour tous. Cela permet de calculer le surplus ou le déficit de prospérité par pays.
Ainsi, la Nouvelle-Zélande capitalise le plus grand surplus depuis 2007 tandis que le Vénézuela accumule le déficit le plus important sur la même période. Dans le classement 2016, la Nouvelle-Zélande arrive en tête. La Norvège, la Finlande, la Suisse, le Canada, l’Autriche, la Suède et le Danemark la talonnent. Le Royaume-Uni occupe la 10e place, les Etats-Unis sont 17es, et la France 18e. Le Yémen ferme la marche à la 149e place. Dans le peloton de tête des 10Špremiers pays africains, Maurice décroche la 30e place, suivi de l’Afrique du Sud (48e), de la Namibie (68e), du Ghana (87e), du Rwanda (88e), de la Tunisie (93e), du Kenya (97e), du Maroc (101e), du Sénégal (106e) et de la Zambie (108e). Toutefois, la majorité des pays africains se concentre sur la dernière partie du classement. En regardant de plus près l’évolution sur une décennie, le Legatum Prosperity Index constate que 70Š% des pays ont connu une croissance positive de leur prospérité. Mais certains pays ont réalisé un bond significatif.
Il s’agit du Togo, de la Lithuanie, de l’Allemagne, de l’Equateur, du Cambodge et des Emirats arabes unis. Après le bonheur, c’est donc la prospérité qui se mesure pour mieux capter les progrès des pays, non pas purement à travers des indicateurs économiques, mais grâce à des critères sociohumains. Une belle avancée à encourager.
Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine

Inscription à la newsletter