Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Exclusif web

MANDEO, la marque de vêtements “afro-urbains”

Par Naomi Donna le 6 Septembre 2016

Jaloux de leur origine africaine plus précisément camerounaise, deux frères, Paul William et Florent Olivier Pondi veulent rendre à l’Afrique ce qu’elle tend à perdre avec le temps, sa culture. C’est dans cette optique qu’ils ont créé MANDEO, une marque de vêtements urbains qui allie modernité et tradition à travers des conceptions originales aux consonances africaines.



Paul William Pondi
Paul William Pondi
Paul William et Florent Olivier Pondi sont deux frères qui se sont lancés dans  la création d’ entreprise alors qu’ils sont âgés de 22 ans et 20 ans chacun. Pendant qu’ils étaient étudiants, ils bouillaient d’ambitions et lancent en 2012 leur premier projet le « Muna Foundation movies ». L’année qui suit, ils créent la marque Yaoundé Clothing. Paul William Pondi affirme qu’il a toujours accordé une grande importance à sa formation professionnelle. « Cependant parallèlement à mes études, j'ai toujours mené des activités liées à l’entrepreneuriat. Avec mon jeune frère Florent Olivier entre 2012 et 2013, nous avons loué un espace à la Fondation Muna à Yaoundé pour créer le Muna foundation Movies, vu qu'il n'y avait pas de salles de cinéma à l'époque. L’idée était de proposer aux jeunes des séances de cinéma ».

Et il ajoute : « Ensuite on a créé une ligne de vêtements, Yaoundé Clothing, comme un hommage à la culture camerounaise en la valorisant à travers des designs originaux. »  Oliver Pondi de renchérir : « L'entrepreneuriat est la clé du développement, ma première entreprise est de vous rendre plus beaux. » Suite à une réévaluation de leurs objectifs visant à conquérir non pas seulement le Cameroun mais l’Afrique toute entière, le nom de la marque n’est plus Yaoundé Clothing mais Mandeo. 

Florent Olivier Pondi
Florent Olivier Pondi

Marqueur idéologique

Mandeo est une marque de vêtements qui derrière l’art de l’habillement exprime un mouvement. MANDEO, est inspiré du mot swahili « Mandaendeleo » qui signifie développement ou progrès. Ce nom traduit parfaitement les intentions de ces jeunes entrepreneurs de participer à travers la mode au développement de l’Afrique. Les créations de la marque MANDEO sont un hymne à la créativité et au génie Africain. Pour les Pondi, « porter du MANDEO c’est adhérer à la révolution panafricaine ». Paul William déclare : « Panafricaniste dans l'âme, je veux participer à la construction d'une Afrique plus belle ». Ils créent des vêtements en se servant de tissus aux motifs venant des quatre coins de l’Afrique. Chacune de leur création étant un appel à la solidarité intra-africaine pour aboutir à ce que le milliardaire nigérian Tony Elumelu appelle « shared prosperity », dans son discours sur l’Afrocapitalisme. C’est-à-dire un partage équitable des richesses et  une émancipation de la classe moyenne.
Mandeo est présente au Cameroun, dans la ville de Yaoundé et ouvrira bientôt un espace à Douala la capitale économique.
 
La marque connait un succès  d’estime et bénéficie du soutien de personnalités telles Tony Elumelu, Yannick Noah ou Kerry James... En 2015 la start-up affichait des ventes de près de 4000 articles au Cameroun et 1500 articles hors du Cameroun.

La différence de MANDEO avec d’autres marques est non seulement l’idéologie derrière la marque mais également par la variété de produits proposés tels que des vêtements (pull, t-shirt, polo, chemises, culottes, pantalons) mais aussi des accessoires (tasses, stylos, trousses de toilettes, cartable, mallettes, serviettes, sacoches, tongs…).

Positionnement "fastfashion"

Ces deux entrepreneurs projettent de positionner MANDEO dans la fastfashion, c’est-à-dire la production hebdomadaire de nouveaux articles en édition limitée. Ils veulent conquérir l’Afrique et sans exclure d’autres régions du monde avec leurs créations. « Il est intéressant pour nous de proposer une offre de qualité pour encourager l'Afrique à consommer africain pour le développement de l'Afrique », rappelle Paul William Pondi CEO de Mandeo.
Il appelle l’Africain à retourner vers ses sources en portant les vêtements au design africain: « La culture est la racine de tout homme et aucun arbre ne peut grandir sans des racines solides. Cela nous rappelle donc que nous avons le devoir de revaloriser la culture africaine  à travers ses designs ; cette énergie et cette passion transcrite dans chacun de nos vêtements.» conclut-il.


Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine