Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
La vie Forbes

Lekgotla, rencontres africaines

Par Par Nadia Mensah-Acogny le 7 Décembre 2015

Lekgotla – « lieu de rencontres » en tswana – est un restaurant original. Véritable melting-pot des cuisines du continent, cet établissement huppé du Nelson Mandela Square, à Sandton, en banlieue de Johannesburg, embarque nos papilles dans un voyage vers des saveurs uniques, propres à l’Afrique.



Crédits / Mont Ego Bay - Cube Tasting Kitchen
Crédits / Mont Ego Bay - Cube Tasting Kitchen
Dès que l’on arrive à Lekgotla, on entre dans l’ambiance. Le ton est donné par l’élégant décor et par le rituel traditionnel du lavage des mains auquel on doit se soumettre. Ensuite, on se laisse bercer par le rythme des percussions des artistes régulièrement invités à se produire dans le restaurant.

Lekgotla s’enorgueillit – à raison – de sa carte de cocktails maison aux noms quelque peu espiègles et pleins d’humour, tels que le Mamba’s Kiss (« baiser du mamba »), le Tipsy Elephant (« éléphant éméché ») ou le Monkey See, Monkey Do (« le singe voit, le singe fait »). Ils sont savamment concoctés à base d’alcool (rhum, tequila cognac, vodka, alcool de canne local), de fruits du pays (lait de coco, litchis, mangues, marula, etc.) et d’épices (gingembre, piment, vanille), puis aromatisés avec des feuilles de menthe et de l’extrait de banane verte. Les associations de saveurs sont surprenantes et délicieuses. Le restaurant propose une sélection de plats exquis inspirés de di†érents pays d’Afrique. L’exercice est délicat, mais le résultat, à défaut d’être parfait dans l’équilibre des gastronomies régionales, est de qualité. Le Nord y est bien présent avec ses épices et ses influences arabes. L’Ouest et Centre y sont peu visibles. L’Est et le Sud dominent avec leurs héritages malais et hollandais. L’objectif est de réunir sur un même menu ce qui fait l’intensité et la diversité culinaire de l’Afrique, sa multitude et son unicité. Le chef travaille à la fusion des arômes, au mélange des textures et des goûts, en utilisant bien entendu essentiellement des produits du continent. Grâce à la complexité et à la variété de la cuisine africaine dans son ensemble, il a créé un assortiment de plats visant à satisfaire tous les palais.

Sur la carte, on trouvera donc par exemple en entrée des calamars sénégalais, des mezze ou un Springbok carpaccio. Parmi les plats de résistance, on notera le poulet de Zanzibar, le curry de crocodile du Nil ou encore les crevettes géantes du Mozambique. Et pour finir en beauté, on peut opter pour un plateau de fromages sudafricains, des baklavas (petits gâteaux arabes à pâte feuilletée) ou encore des koeksisters (beignets tressés sud-africains trempés dans du sirop). Avec ses 450 couverts, le restaurant peut aisément accueillir un repas d’a†aires ou un groupe. Dans ce cas, des menus buff†et ou composés, avec un très grand choix de plats, sont disponibles en plus de la carte. 



Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 23 Août 2018 - 13:30 DJ Awadi, décomplexé et impertinent


Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine