Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
La vie Forbes

La réserve de Genève, chic et décontractée

Par Par Sophie Leiser le 15 Février 2016

Niché dans un écrin de verdure sur les rives du lac Léman, l’hôtel et spa 5 étoiles La Réserve est le refuge privilégié des businessmen à la recherche d’un certain art de vivre. Loin du paraître et de l’ostentatoire, c’est le lieu idéal pour concilier affaires et détente.



La réserve de Genève, chic et décontractée
Tout est là pour pleinement satisfaire les clients. Ce haut lieu de tranquillité et de discrétion est à l’image de son propriétaire, le Français Michel Reybier : en quête de valeurs essentielles comme la simplicité, la perfection et l’exigence. Dès votre arrivée à l’aéroport, un chauffeur – sur commande – vous prend en charge pour vous accompagner dans ce lieu magique. Dans un décor de lodge africain signé Jacques Garcia, on découvre les suites majestueuses et confortables aux couleurs chaudes et aux lumières tamisées. C’est le style du célèbre décorateur parisien, où se marient matériaux nobles et étoffes précieuses. Peintures gris bleu et rideaux de taffetas prune pour les suites Lac, carmin et taupe pour les chambres côté jardin. Toutes les chambres sont en outre garnies de boiseries précieuses et de tapis moelleux. Sans oublier la touche spéciale de La Réserve : la literie king size et le « menu d’oreillers », qui comprend notamment l’oreiller papillon, qui soulage les vertèbres cervicales, ou l’oreiller au houblon, qui favorise l’endormissement. On appréciera tout particulièrement les suites Lac pour leur salle de bains équipée de balnéothérapie.

Trois grandes tables

Un sentiment de bien-être envahit rapidement le visiteur, pour s’épanouir ensuite devant le feu de cheminée du chaleureux lounge aux fauteuils club, qui invite à prendre un verre avant d’aller dîner. Vous n’aurez ensuite qu’à traverser l’immense lobby orné d’un majestueux trophée d’éléphant, l’emblème de la maison, symbole de puissance et de détermination, pour rejoindre l’un des trois restaurants de l’hôtel. Le chef Philippe Durandeau a fait du Tsé Fung l’une des meilleures tables de Genève. Le fameux restaurant gastronomique asiatique de La Réserve a été classé parmi les dix meilleurs restaurants chinois du monde en 2012 par Condé Nast UK. La spécialité de la maison : le canard laqué entier servi découpé dans des crêpes de blé avec sa sauce hoisin.

Le deuxième restaurant, Le Loti, très prisé des Genevois, met à l’honneur une cuisine méditerranéenne très raffinée avec des produits frais de saison. Cet hiver, le chef propose la truffe blanche d’Alba généreusement rapée sur un risotto crémeux. Quant aux amateurs de cuisine hivernale, ils choisiront Le Lodge d’hiver, un restaurant éphémère dans un décor de sports d’hiver. A la carte, fondue suisse aux bolets, raclette ou banc d’écailler se savourent lové dans des couvertures de fourrure, autour de la patinoire. Après le dîner, un DJ et une chanteuse qui revisite les standards des années 1970 à 1990 se chargent de remplir la piste de danse.
La réserve de Genève, chic et décontractée

Programme détente

Pour ceux qui souhaitent conjuguer plaisir et bien-être, l’hôtel a un programme santé au sein de son superbe spa. C’est dans un cocon exceptionnel de 2 000 m2 , avec une magnifique piscine intérieure chauffée à 29 °C, que l’on ressource corps et âme. Elu meilleur spa anti-âge par Condé Nast Traveller en 2012, l’établissement offre une nouveauté avant-gardiste, la cure Nescens Better-Aging, pour préserver son capital santé. Danielle Lagrange, la directrice, vous promet un traitement personnalisé avec un bilan biologique et physique. Et pour ceux qui veulent juste se faire dorloter, la maison propose de merveilleux massages. Ainsi détendu, faites une pause au café Lauren, au cœur du spa, pour vous désaltérer d’un jus frais vitaminé ou d’une tisane détox. Et pendant que vous prenez soin de vous, les enfants de 18 mois à 13 ans sont accueillis dans un espace dédié. Au programme : une salle de jeux équipée dernier cri et des cabanes en extérieur pour jouer les Robinson.

Histoire, art et boutiques

Pendant votre séjour, vous aurez aussi le loisir de visiter Genève. De l’hôtel, le centreville est accessible en dix minutes en voiture ou en train. Et dès le mois de mars, La Réserve propose la traversée du lac en motoscafo, hors-bord vénitien en acajou duquel vous pourrez admirer de plus près le fameux jet d’eau de 140 mètres, emblème de Genève. Dès votre arrivée, vous apercevrez sur la colline le palais des Nations et sa monumentale chaise amputée, la Broken Chair, œuvre de l’artiste genevois Daniel Berset contre les mines antipersonnel. Vous pourrez visiter la salle des Droits de l’homme, avec son espace circulaire de 1 500 m2 garni d’une voûte galactique réalisé par l’artiste espagnol Miquel Barceló. Puis direction la vieille ville, chargée d’histoire. On grimpe jusqu’à la cathédrale Saint-Pierre, haut lieu de la Réforme protestante, pour admirer la vue panoramique sur la ville. Le site archéologique situé sous la cathédrale et le musée de la Réforme sont également très intéressants. En contrebas, devant le parc des Bastions, vous verrez le Mur des réformateurs avec ses statues géantes, avant de rejoindre la place Neuve et son opéra.

A quelques mètres de là, engouffrez-vous dans la rue des Bains, le quartier de l’art contemporain. Vous y trouverez le musée d’Art moderne et contemporain (MAMCO), ainsi que de nombreuses galeries privées. En février, vous pourrez en particulier découvrir un dessinateur français, Claude Hermann, à la galerie Art & Public ( jusqu’au 5 mars), les nouvelles œuvres d’Adel Abdessemed à la galerie Blondeau & Cie (du 20 mars au 3 mai) et un artiste peintre suisse, Pierre Schwerzmann, à la galerie Skopia ( jusqu’au 1er mars). A voir également, le centre d’Art contemporain et sa sélection d’artistes avantgardistes. Retenez bien leurs noms, car tous ceux qui y ont été exposés sont aujourd’hui cotés ! Parmi les autres événements genevois à ne pas manquer, l’exposition Here Africa, du 10 mai au 6 juillet, qui rassemble de nombreux artistes contemporains africains au château de Penthes. Enfin, les inconditionnels du shopping se rendront sans attendre dans la rue du Rhône, qui abrite les plus grandes marques d’horlogerie, de joaillerie et de mode. 



Dans la même rubrique :
< >

Mardi 11 Juillet 2017 - 18:55 Sarah Codjo, créatrice de luxe made in Africa


Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine