Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Exclusif web

Digital African Woman : le business des femmes dans la Tech

Par Patrick Ndungidi le 20 Octobre 2016

Les 21 et 22 septembre derniers s’est tenu à Bruxelles la conférence «Digital African Woman» (DAW), une initiative qui vise à soutenir les femmes africaines, notamment celles de la diaspora, dans le développement des startups basées sur les technologies de l’information et de la communication. Le DAW a été créé par Khadijat Abdulkadir, une jeune femme de 24 ans née au Canada de parents nigérians et qui a grandi et étudié aux Etats-Unis.



Les 21 et 22 septembre derniers s’est tenu à Bruxelles la conférence « Digital African Woman ».
Les 21 et 22 septembre derniers s’est tenu à Bruxelles la conférence « Digital African Woman ».
Dans la journée du 22 septembre, le DAW s’est tenu au Parlement européen, en présence de prestigieux orateurs tels que le représentant de l’Union africaine à Bruxelles, Philippe Vanrie, CEO de the European Business innovation Network et Haweya Mohamad, co-fondatrice d’Afrobytes Paris. Selon Khadijat Abdulkadir, le DAW propose des activités de formation et des occasions de réseautage pour les femmes entrepreneures dans le secteur des nouvelles technologies. A cet effet, explique-t-elle, le programme de formation du DAW vise à les aider à se développer en passant de l'idée au produit. Les formations sont dispensées par des experts et les startups peuvent développer leurs prototypes via la plateforme Inventor MIT app. Les entrepreneures bénéficient également d’un coaching personnalisé pour le développement de leurs startups. Le DAW a également signé un partenariat avec « Startup Europe Award Alliance » afin de permettre à ses membres d’être sélectionnées dans ce concours. A ce sujet, à l’issue du Pitch qui s’est déroulée pendant la conférence, les vainqueurs en Belgique du « Startup Europe Award » ont été présentés. Il s’agit de « Yeba », marque belge spécialisée dans la conception de sacs d’affaires pour femmes modernes et actives ; « Ozentic », une startup qui numérise les brevets de propriété intellectuelle et « Nappytalia », spécialisée dans les produits locaux et naturels pour les cheveux féminins. Ces trois lauréats représenteront la Belgique lors de la finale du Startup Europe Awards qui aura lieu en 2017. Le DAW est actuellement en train de mettre en place son propre accélérateur d’entreprise à Abuja, au Nigeria. Les formations dureront six mois et l’accélérateur devrait être entièrement opérationnel en 2019. « Les femmes africaines sont extrêmement ambitieuses et nous voulons soutenir leurs efforts. Elles ont besoin d’être compétitives dans le marché du 21ème siècle et cela ne peut être possible qu’avec l'utilisation de la technologie », fait savoir Khadijat Abdulkadi.

Cette dernière affirme que le Digital African Woman souhaite avoir un impact sur un grand nombre de femmes africaines afin de les inciter à l'action et en leur présentant des modèles qui les inspire. Ainsi, le DAW se tiendra chaque année dans un pays différent en Afrique. Les prochaines éditions se tiendront au Nigeria en 2017, au Kenya 2018 et en Ouganda en 2019.



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Avril 2018 - 16:47 La Fondation Samuel Eto’o fait le show à Paris


Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine