Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Cover story

Dakar, la capitale sénégalaise en pole position

Par KARO DIAGNE-NDAW le 19 Août 2016

Dynamique, avec un environnement politique propice, Dakar entend bien rester l’un des dix pays les plus compétitifs de l’Afrique subsaharienne. Son opération séduction.



Dakar, la capitale sénégalaise en pole position
En Afrique de l’Ouest, Dakar occupe une place privilégiée et compte bien préserver son statut de ville-carrefour, dans un continent en pleine croissance. La « téranga » ou l’hospitalité à la sénégalaise est devenue plus encore qu’une réputation, un véritable label qui fait de cette ville d’un peu plus 3 millions d’habitants (sur les 14 millions que compte le pays) une des destinations préférées des touristes et des investisseurs du fait de son accessibilité. Grâce à une forte volonté politique matérialisée par un ambitieux programme visant à améliorer l’environnement des affaires, la capitale est devenue la locomotive d’un pays qui vise le top 100 du classement Doing Business Afrique et qui gagne le pari de l’émergence.

Selon la 1ère édition d’une étude nommée Cities of Opportunity Africa, publiée par le cabinet PwC à l’occasion de l’Africa CEO Forum 2015, dans le classement des 20 villes africaines concernées, Dakar occupe la 11e place. La ville se caractérise aussi par une urbanisation très poussée –de l’ordre de 96,4%– et concentre la plus forte densité de population, de services, d’infrastructures, de pouvoir décisionnel et de richesses. Avec sa capitale, dont le taux de croissance est projeté à 4,6% en 2015, et 5% en 2016, le Sénégal est présent parmi les dix pays les plus compétitifs de l’Afrique subsaharienne.
Dakar est l’une des destinations incontournables du continent du fait de son dynamisme économique servi par un environnement politique stable. Parmi ses atouts figurent tout d’abord son accessibilité liée à sa position géographique pour les investisseurs qui choisissent de s’y rendre. Pas moins d’une vingtaine de compagnies aériennes internationales y sont présentes, faisant de Dakar un véritable hub aérien régional. En 2014, 33 193 avions ont atterri à l’aéroport international Léopold Sédar Senghor avec plus de 1 700 000 passagers.

Située à seulement à quatre heures de Madrid, à cinq heures de Paris et à huit heures de New York, les compagnies comme Emirates, Turkish Airlines, Air France ou Delta desservent Dakar. Pour se rendre dans les capitales africaines à partir de Dakar, deux heures suffisent pour rallier Abidjan, Conakry ou Ouagadougou, et moins de quatre heures pour Cotonou, Lomé, Accra et Casablanca. Pour l’est et le sud du continent, en huit heures, le voyageur débarque au Kenya ou en Ethiopie et en moins de dix heures à Prétoria ou au Cap, à bord des compagnies de ces pays. Dakar reçoit 700 000 touristes par an, ce qui la place au premier rang des destinations en Afrique subsaharienne.

Dakar, la capitale sénégalaise en pole position
Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous à la page 101 du numéro Février 2016, en vente ICI.



Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine