Exclusif web

Benjamin Mampuya, stratège de la communication d’influence

Par Patrick Ndungidi le 14 Septembre 2017


Co-fondateur et directeur associé de la Compagnie générale de communication, une agence de communication d’influence, Benjamin Mampuya veut s’inscrire, à travers son entreprise, dans la dynamique actuelle de transformation économique du continent.



Proposer une expertise sectorielle, avec une affinité locale, et la coupler avec des contenus de qualité. Tel est le parti pris de la Compagnie générale de communication. Selon Benjamin Mampuya, ce sont les socles d’une stratégie qui permettent aux clients de l’agence de se positionner comme des acteurs influents. La Compagnie générale de communication est actuellement présente en France, au Sénégal et au Gabon, avec un champ d’action essentiellement reparti sur 4 régions : Europe de l’ouest, Maghreb, Afrique de l’Ouest et Afrique centrale.  L’agence accompagne aujourd’hui, dans leur stratégie de communication vers leurs différents publics, des entreprises internationales dans tous secteurs d’activité, des institutions françaises et africaines, les gouvernements africains et des personnalités actives en Afrique et en Europe. Intelcia, L’agence pour la promotion des investissements du Mali, le Club 2030 Afrique figurent ainsi parmi les clients de la Compagnie Générale de communication. Notre approche et notre vision du métier nous permet aujourd'hui de proposer un service premium avec la volonté de faire émerger les leaders africains. Mais aussi par notre position géographique en France, être un pont pour les acteurs européens vers l’Afrique” ; explique Benjamin Mampuya, chef d’entreprise de 35 ans et qui exerce le métier de « communiquant » depuis dix ans.

Se « nourrir » en information

Après de brèves études d’économie, Benjamin Mampuya s’est finalement orienté vers la communication, en obtenant un brevet de Technicien Supérieur (BTS) en communication à l’école Efficom ainsi qu’un diplôme de master 2 en marketing et communication à Paris Panthéon Assas. C’est au sein de l’agence « Rumeur Publique » qu’il débute sa carrière, recruté à la suite de son stage de fin d’études. « C’est là-bas que j’ai vraiment appris les secrets du métier mais surtout à aimer le domaine de la communication. J’ai eu la chance de collaborer avec de très bons managers qui m’ont inculqué la rigueur, l’exigence professionnelle et l’importance de « se nourrir en information ». Ils m’ont également accompagné dans ma vie d’homme, en m’apprenant à être persévérant et à savoir se remettre en question continuellement », se souvient le directeur-associé de la Compagnie générale de communication. Après avoir passé plus de 4 ans chez « Rumeur Publique », Benjamin Mampuya quitte l’agence pour monter sa première société, qui proposait aux entreprises de sous-traiter leurs services marketing, commercial et de communication. Mais l’expérience n’a pas été très concluante. Il intègre ensuite l’agence « Origine Communication » où il est en charge de la communication de grands comptes maghrébins. Après cette expérience, « Rumeur Publique » le sollicite à nouveau afin de « revenir à la maison », afin d’accompagner le développement de l’agence dans la zone Afrique et Moyen-Orient.

Rompre avec les anciennes pratiques

Après plus de 3 ans, Benjamin Mampuya quitte à nouveau « Rumeur Publique » et crée la Compagnie Générale de Communication en janvier 2017. « La création de l’agence est un peu la suite logique de toutes mes expériences professionnelles et personnelles. Avec mes associés nous avions compris que l’offre existante en termes de « agence de communication » pour les acteurs africains n’était pas suffisante, il y avait un vide entre les grosses agences et les consultants indépendants. Mais au-delà de ça, l’idée était pour nous de rompre avec certaines pratiques anciennes, digne de la « FrançAfrique », explique Benjamin Mampuya, surnommé « L’allemand » par son associée Florence Paque, avec qui il dirige le bureau de Paris, car elle estime qu’il est beaucoup trop rigide et rigoureux pour la clientèle de l’agence qui aime souvent faire preuve d’une grande latitude.

Accompagner la transformation économique, politique et sociale de l’Afrique

Depuis sa création, la Compagnie Générale de communication a réalisé plusieurs campagnes notamment le positionnement du groupe Intelcia comme marque panafricaine et l'installation de la marque au Sénégal et en Côte d'Ivoire. L’agence a également réalisé une étude sur le comportement et les attentes des particuliers face aux services bancaires dans 9 Pays d'Afrique pour le compte de la BGFI Bank. Elle a aussi participé à l'organisation à Paris de la conférence économique “Africa Time for new deal 2017”, avec de nombreux speakers de haut rang. Le chiffre d’affaires prévisionnel de groupe CGC est évalué entre 500 et 800 000 euros. Pour Benjamin Mampuya, le principal défi auprès des clients de l’agence basés en Afrique est de « démystifier » la communication. “La communication a un rôle important dans le développement de l’Afrique.. Communiquer est un métier, il ne suffit plus de connaître un journaliste ou d’acheter un publi-reportage. Il y a de nouveaux outils, supports et codes qu’il faut absolument intégrer sous peine d’être hors-jeu pour de bon.”, analyse le spécialiste de la communication dont le groupe vise à se positionner parmi les acteurs qui accompagnent la transformation économique, politique et sociale de l’Afrique.

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter