Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Portrait

Anne Mbuguje, une infante à la passion dévorante

Par Gaston Kelman le 23 Avril 2018

Anne Mbuguje est un électron hyperactif au cœur de la galaxie du système socio-économique de la RDC. Après un long parcours, la voici engagée au sein de l’appareil d’Etat congolais et dans l’action humanitaire .



La femme est l’avenir de l’homme. Cette sentence est loin d’être consensuelle. Si pour le poète Louis Aragon soutenu par le chanteur Jean Ferrat, son amour pour Elsa autorisa cette affirmation, Jacques Brel, lui, n’en était pas sûr. Sur les rivages africains, depuis le royaume de Saba, des reines légendaires et des intrépides amazones, l’Afrique en a connu, et
le Congo, patrie de Kimpa Vita alias Dona Beatriz ou Jeanne d’Arc noire, n’est pas la dernière de la classe. C’est aussi la patrie d’une certaine Anne Mbuguje que nous avons intérêt à connaître.

Le parcours d’Anne Mbuguje suscite chez moi un vrai coup de cœur. Au moment où je la découvre, elle est propulsée au poste, peut- être modeste, mais néanmoins stratégique, de directrice du cabinet du ministre d’Etat responsable du budget de la RDC – la première femme congolaise à ce poste. Pourquoi pas􏰀 ? Avant cela, elle était reine de la finance – directrice générale de la BIAC (Banque Internationale de l’Afrique). Au-delà de cette nomination, c’est le chemin pour en arriver là et l’engagement socio-économique de cette infante de cœur qui retiennent l’attention.

A partir de 1992, la jeune femme étudie à l’université libre de Bruxelles􏰀; huit ans plus tard, elle en sort avec
un MBA de finances en poche,
après une spécialisation en droit et relations internationales. Au cours 
de ses études, elle fait ses premières armes au sein de grands groupes
de la mode – le Français Christian Dior et le géant anglais Harrods.
En 2000, elle se lance dans une prometteuse carrière financière dans la succursale londonienne du holding JP Morgan, plus grande banque des Etats-Unis, leader dans le domaine
de l’investissement. Elle est chargée d’étudier les opportunités dans les pays émergents de l’Europe de l’Est. 

Pour lire la suite de cet article rendez-vous dans le numéro de mai de Forbes Afrique très bientôt dans les kiosques. 



Dans la même rubrique :
< >
Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine