Forbes Afrique magazine
Facebook
Twitter
Menu
Exclusif web

AEG Power Solutions, l'alternative salutaire

Par Par Jacques Matand' le 30 Avril 2016

AEG Power Solutions s’affiche comme le pionnier dans la création des centrales hybrides et leader dans la gestion intelligente des énergies. Cette société propose des solutions globales qui allient garantie de courant électrique, gestion de risques et énergie non-polluante.



AEG Power Solutions, l'alternative salutaire
Aéroport international Alobakate, capitale d’une grande ville quelque part en Afrique. 21h30. «Ohhh…» La clameur monte des halls de l’aéroport. Il fait noir tout d’un coup. Il vient d’y avoir une coupure d’électricité. Pourtant, à travers les vitres, en hauteur, des signaux lumineux sont visibles sur la piste et dans la tour de contrôle. Comme si de rien n’était, les avions décollent et atterrissent. On pourrait imaginer que pendant qu’un avion attend l’autorisation d’atterrissage, et qu’un autre met le plein gaz en phase de poussée maximale pour décoller, l’aéroport, plongé dans le noir, l’est dans son intégralité – pistes d’atterrissage et tour de contrôle comprises. Ce scénario ne risque pas de se produire. Parce que, comme l’explique Philippe Jentet, directeur commercial d’AEG Power Solutions : «Les aéroports sont équipés de nos matériels qui prennent directement le relais en cas de coupure d’électricité pour alimenter les balises autour des pistes d’atterrissage et la tour de contrôle.» En France, par exemple, toutes les tours de contrôle sont équipées des équipements AEG, bien que la fourniture en électricité soit stable. En Afrique, certains aéroports disposent de ces équipements. AEG Power Solutions, entreprise centenaire, autrefois liée à la société Alcatel, prend son envol autour des années 2000 et se spécialise dans la sécurisation de l’énergie. Elle propose des solutions globales qui garantissent la présence de l’électricité même en cas de coupure dans le réseau national ou en temps nuageux –  qui rend la fourniture en énergie solaire difficile. «Nous mettons en place un système de back-up qui se déclenche dès qu’il y a coupure de l’une des sources de fourniture du courant», souligne Antonio Veiga, responsable produit d’AEG Power Solutions. 

Pionniers du mix-énergie

Les équipements AEG Power Solutions sont constitués de batteries, de panneaux solaires, un ou plusieurs groupes électrogènes (à l’énergie thermique) ainsi que de poteaux d’énergie éolienne – pour ne citer que ces sources d’énergie. Ces différentes sources sont reliées à une espèce de boîte. A l’intérieur, existent des modules de conversion (convertisseur du courant continu en courant alternatif de 48 volts ou plus), des redresseurs et des capteurs, qui permettent la gestion intelligente du système global. «C’est ici qu’intervient notre savoir-faire – savant mélange de ces différentes sources – pour une exploitation optimale du système, se félicite le Philippe Jentet. Par exemple, en cas de coupure de courant du réseau national d’électricité, nos batteries se mettent directement en marche pour qu’il n’y ait pas de manque d’énergie. Quand la coupure se fait en pleine journée, si l’équipement a des panneaux solaires, ceux-ci prennent le relais pour produire le courant», détaille le directeur commercial d’AEG Power Solutions. Dans cette gestion intelligente, aucune énergie n’est perdue dans la phase de production. «C’est un système que nous mettons en place pour les plateformes pétrolières, gazières ou dans des installations qui ne peuvent se permettre de prendre le risque d’une coupure d’électricité, comme dans la signalisation ferroviaire», poursuit Philippe Jentet. 

Aucune énergie perdue

Dans le système mis en place par cette entreprise, aucune énergie n’est perdue, tout est récupéré ou stocké pour un usage ultérieur. Dans le système classique de production de l’électricité dans les centrales, lorsqu’on produit plus de courant qu’on n’en consomme, le surplus est libéré dans la nature. On perd une énergie que le système mis en place par AEG accumule dans des batteries. Et le génie d’AEG est d’avoir su combiner différentes sources d’énergie ; énergie provenant du groupe électrogène, du solaire, de l’éolien et du courant du réseau national, par exemple. «Nous sommes les seuls à proposer ce type de solution en plus de nos batteries (au plomb) qui assurent le back-up en tout temps, se félicite le commercial. Le savoir-faire d’AEG Power Solutions est de savoir gérer diverses sources d’énergies et de livrer une énergie hybride.» Durant la journée, lorsque le soleil est au zénith, c’est à l’énergie solaire que les installations fonctionnent. Le surplus d’énergie sert à recharger les batteries pendant que le groupe électrogène est au repos. «Une fois que le ciel est couvert sans trop de soleil, c’est le réseau national qui fonctionne. La nuit, les batteries chargées dans la journée prennent le relais, sans parler du groupe électrogène dont l’usage est considérablement réduit», précise Antonio Veiga, responsable produit. 

En terre africaine

Après avoir conquis la France et certains pays d’Europe, AEG Power Solutions s’est déployé en Afrique. Présence discrète parce que l’entreprise n’y dispose pas de grandes installations. «Nous sommes présent dans tous les équipements qui raccordent le continent africain au réseau Internet via des câbles sous-marins. Sur toutes les plateformes pétrolières, nos équipements sont présents. Et nous avons une usine de fabrication et production d’onduleurs solaires en Afrique du Sud. Des onduleurs destinés au marché sud-africain», précise Philippe Jentet. Depuis son siège à Chambray-lès-Tours, à une heure de Paris, AEG Power Solutions développe un réseau de partenaires dans le pays du Maghreb, de l’Afrique de l’Ouest, de l’Est et du Sud. AEG Power Solutions est donc présent au Maroc, en Algérie, au Sénégal, en Guinée, au Ghana, au Togo, en Côte d’Ivoire, au Nigeria, au Congo, etc. L’un des partenariats qui fait sa fierté est celle avec une entreprise locale au Mali. Le premier projet d’envergure dans ce pays date de 1984. Celui de l’électrification des villages en milieux ruraux, non connectés au réseau national.

A Ouéléssébougou, village de plus de 50 000 âmes, au sud de la capitale du Mali – Bamako –, plus de 5 000 ménages sont fournis en électricité grâce aux équipements d’AEG Power Solutions. Une centrale hybride qui fait la fierté du groupe et produit plusieurs centaines de kilowatts. Grâce à ce succès, le parc initial de panneaux photovoltaïques a été agrandi et d’autres projets sont en cours dans deux autres villages. Avec ses différents partenaires et équipements, le marché africain, en gros, représente le tiers des parts de marché de la société. Sur son chiffre d’affaires de 428 M€, le marché africain rapporte à AEG Power Solutions un peu plus 10 M€ annuels. Une rentabilité qui se justifie par le fait que sur le continent, certains réseaux nationaux de fourniture en électricité sont obsolètes et ne garantissent pas un courant stable. La fourniture en électricité incertaine avec des coupures fréquentes d’électricité a introduit la culture des délestages quotidiens dans plusieurs quartiers des grandes villes. AEG Power Solutions propose des solutions innovantes, propres et écologiques. Cela en lieu et place des solutions plus courantes auxquelles les populations recourent. Certaines capitales africaines sont devenues grandes consommatrices des groupes électrogènes. En plus des bruits que les groupes électrogènes génèrent, ils exigent une consommation permanente de gasoil. Pour éviter ces désagréments, certains usagers préfèrent les panneaux solaires – de plus en plus à la mode. Ces différentes sources sont rarement mises ensemble pour une exploitation optimale. «A première vue, le groupe électrogène demande un gros investissement à l’acquisition. Dans la durée, il nécessite des frais d’exploitation relatifs à son entretien et l’achat quotidien du carburant», souligne Philippe Jentet. Pour lui, les solutions AEG Power Solutions offrent des solutions globales, inclusives et moins onéreuses quand aux frais d’exploitation.

«Un groupe électrogène qui fonctionnait toute la journée ne tournera que deux à trois heures par jour. Ce qui prolonge la durée de vie de la machine et diminue considérablement les frais d’exploitation, insiste Antonio Veiga, responsable produit. Dans sa vision business, AEG ne vient pas seulement apporter son savoir-faire, il vient aussi assurer un transfert de compétence et assurer une garantie longue durée de ses équipements et proposer des facilités d’entretien,» assure-t-il. Sur le continent africain, AEG Power Solutions n’hésite pas à répondre à des appels d’offres pour des centrales hydroélectriques plus importants. Des centrales pour lesquelles AEG Power Solutions apporte des solutions hybrides, sa marque de fabrique et sa spécialité. Pour cette entreprise, le continent présente des réelles opportunités à saisir pour garantir ses marges de progression et une meilleure extension. 



Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 18 Avril 2018 - 16:47 La Fondation Samuel Eto’o fait le show à Paris


Inscription à la newsletter

Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine