Cover story

TOP 100 des capitalisations boursières

Par Sylvain Attal le 15 Octobre 2015


2014 aura été une année boursière contrastée. Conséquence : des évolutions multiples et contradictoires. Pour autant, dans la durée, les grandes sociétés cotées africaines restent les championnes du monde du rendement.



TOP 100 des capitalisations boursières
785 milliards de dollars ! C’est la valorisation totale des 100 premières capitalisations boursières africaines dévoilées dans cette seconde édition annuelle Forbes Afrique. Un chiffre vertigineux, à la mesure de la puissance économique de ces stars de la cote africaine, mais en retrait (- 3 %) par rapport à notre classement de l’année dernière. La raison ? Une année boursière contrastée : entre la déprime des grandes valeurs nigérianes, la stagnation relative des géants de la place sud-africaine, la fermeté des grandes capitalisations d’Afrique du Nord, la bonne tenue des poids lourds francophones de la BRVM et le dynamisme de leurs pairs anglophones d’Afrique de l’Est, les places boursières du continent auront souvent oscillé au gré de vents contraires en 2014. Des évolutions multiples et souvent contradictoires, qui témoignent de la complexité de la planète finance africaine. Mais, en définitive, l’essentiel demeure : dans la durée, les grandes sociétés cotées africaines restent les championnes du monde du rendement. Plongée dans l’univers des reines africaines de la Bourse.
Dans l’univers des marchés boursiers africains, constitué de près de 1 500 sociétés cotées, il y a elles …
 

 

Pour lire cet article dans son intégralité, rendez-vous dans Forbes Afrique n°24. Actuellement en vente.
Pour vous procurer le magazine, contactez-nous :contact@forbesafrique.com


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 13 Octobre 2016 - 07:00 Quand les jets sillonnent le ciel

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter