Exclusif web

Private Equity en Afrique : un secteur en croissance

Par Patrick Ndungidi le 3 Mai 2017


Le nombre de sorties réalisées par les entreprises de Private Equity en Afrique est en hausse. C’est ce qu’indique la dernière étude annuelle réalisée conjointement par le cabinet d’audit EY et l’African Private Equity and Venture Capital Association’s (AVCA).



Intitulée « How private equity investors create value », l’étude indique que 48 sorties ont été réalisées en 2016, poursuivant la hausse constatée au cours  des dernières années. 44 sorties avaient été comptabilisées en 2015 tandis qu’elles étaient 39 en 2014.  La majeure partie des sorties de Private Equity (PE) continue d'être concentrée en Afrique du Sud. Néanmoins, explique l’AVCA dans un communiqué de presse, les sorties en Afrique du Nord ont également atteint de nouveaux sommets en 2016 et les sorties en Afrique de l'Ouest sont également en augmentation. A cet effet, souligne l’étude, durant ces dix dernières années (2007-2016), le top 5 des pays concernés par 70% des sorties de PE sur le continent sont l’Afrique du Sud (42%), l’Egypte (9%), le Nigéria (9%), le Kenya (6%) et le Ghana (5%).
 
Par ailleurs, explique l’étude, le nombre d'entreprises de PE qui ont réalisé des sorties en 2016 a légèrement augmenté pour atteindre le nombre de 31, ce qui signifie que le secteur du PE en Afrique continue de se développer, malgré les récents problèmes économiques qui ont eu un impact sur un certain nombre d'économies africaines. Les services financiers, les produits industriels, les biens de consommation et les services ont continué d'attirer le nombre le plus élevé de sorties de PE entre 2007 et 2016. En outre, les sorties des secteurs de la santé et de l'industrie ont également continué d'augmenter.

Secteurs d’intérêt

A en croire l’étude de EY et de l’AVCA, parmi les principaux secteurs d’intérêt des investisseurs figurent les services financiers (10%), l’industrie (21%), les biens de consommation et les services (6%), les soins de santé 10%) ainsi que les télécommunications et les médias (10%).  Elle énonce également dix considérations clés pour opérer de meilleures sorties et améliorer la création de valeur. Il s’agit notamment d’examens plus rigoureux de portefeuille ; accorder plus de temps et d'attention à la planification de la sortie ; utiliser un comité de sortie indépendant.
Enitan Obasanjo-Adeleye, directrice de la recherche chez AVCA a déclaré que cette cinquième étude annuelle fournit à nouveau des informations cruciales aux entreprises de PE. « Le record de nombre de sorties en PE illustre le succès continu de cette industrie et témoigne de sa résilience malgré les problèmes macroéconomiques auxquels sont confrontés certains pays africains », fait-elle savoir. Pour sa part Graham Stokoe, Africa Private Equity Leader chez EY, a ajouté que les investisseurs en capital privé créent et conservent plus de valeur dans les entreprises qu'ils possèdent et dirigent en Afrique. « Avec une meilleure préparation pour les sorties, l'industrie du PE en Afrique devrait se développer encore plus au cours de la prochaine décennie », a-t-il fait savoir.

Pour rappel, dans l’étude publiée l’année dernière, le nombre cumulé de sorties de capital investissement était de 302. L’Afrique du Sud, de l’Est et du Nord étaient les régions qui avaient enregistré une progression significative du nombre de sorties depuis 2007.



Dans la même rubrique :
< >

Lundi 17 Juillet 2017 - 12:20 Les 6 qualités d’un leader charismatique

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter