Techno

Paps : première application de livraison géolocalisée en Afrique francophone

Par Patrick Ndungidi le 11 Avril 2017


La startup, lancée en septembre 2016 à Dakar par le sénégalais Bamba Lô, a remporté le prix « Orange Innovation Challenge » l’année dernière.



Bamba Lô
Bamba Lô
« Paps_App », explique son créateur, repose à la fois sur la constitution de réseaux de clients et sur l’algorithme « Best match », permettant de proposer aux clients le livreur le plus proche. Cela permet ainsi de réduire considérablement le temps de livraison. « La livraison en Afrique est un problème d’envergure auquel les nombreux e-commerçants sont confrontés quotidiennement», rappelle fort opportunément Bamba Lo, 31 ans, diplômé de plusieurs écoles de commerce (Paris, Dakar et Montréal). Cinq mois après son lancement, la startup compte une équipe de 8 personnes et gère plus de 350 commandes par semaine, dont les livraisons sont assurées par un réseau de 30 coursiers actifs. L’entreprise facture à ses partenaires 15 % de la valeur de la commande (restaurants, pressing, supermarchés, etc.) et facture également chaque course pour un montant allant de 1000 F à 3 500 francs CFA  (1,50 euros à 5 euros). De quoi générer un chiffre d’affaires proche de 30 000 euros, selon les données communiquées par la start-up.

Un produit duplicable à grande échelle

C’est lors d’une précédente aventure entrepreneuriale que Bamba Lô a eu l’idée de concevoir l’application « Paps ». A l’époque, le jeune entrepreneur gérait un centre d’appels qui était amené à vendre des abonnements téléphoniques. « Le taux d’encaissement étant bas au départ, nous avons décidé de commencer à livrer la puce, pour aller jusqu’au bout de la démarche client, et faire augmenter ce taux. Petit à petit, les clients ont commencé à formuler d’autres types de demandes et de besoins, tels qu’aller récupérer des clefs oubliées dans une salle de sport, etc. Nous nous sommes donc peu à peu mis à faire du service pour les particuliers, pour couvrir ce type de besoin », explique-t-il. Même si certains acteurs proposaient déjà ce type de services, Bamba Lô estime que les clients n’étaient pas forcément satisfaits ou attachés à une marque particulière. Il a ainsi décidé d’innover en lançant un produit duplicable à grande échelle. Son expérience professionnelle internationale lui a clairement été utile dans la mise en place de sa startup. Le jeune chef d’entreprise, qui a visité et travaillé dans de nombreux pays (France, Gambie, Arabie Saoudite, Qatar, Maroc, Tunisie, Croatie, Canada, Etats Unis, Turquie et Sénégal) admet ainsi avoir acquis cet esprit entrepreneurial au contact de la culture afro-américaine. « J’ai commencé à réellement rêver et à ne plus me fixer de limites dans mes ambitions et objectifs. Aux Etats unis, tout est différent, les ambitions sont plus grandes, la vision est continentale…», explique Bamba Lô.

Segmenter la clientèle

Aujourd’hui, Paps est utilisée par une clientèle variée et bien segmentée : entre les professionnels qui utilisent la startup comme un service de poste, les restaurateurs ou e-commerçants qui intégrent l’API (plugin permettant de recevoir automatiquement les commandes) de l’entreprise à leur système pour qu’ils puissent envoyer directement leurs courses et les particuliers qui utilisent l’application comme un service de conciergerie, Paps a su trouver son créneau. Mohamed Sarr, business Development manager de Oil Libya Sénégal et client régulier de l’application dit pour sa part apprécier « la proactivité, la fiabilité, la rapidité et l'intelligence relationnelle dans la prise en charge des besoins». Cela n’empêche pas Bamba Lô de reconnaître qu’il y a parfois eu des couacs, notamment en ce qui concerne le volet B to B de la startup, où le principal problème était celui de la disponibilité des livreurs. « Nous travaillons aujourd’hui avec les plus grands e-commerçants du Sénégal, qui, pour beaucoup, travaillaient avec des sociétés leur ayant affecté une certaine disponibilité de flotte, mais qui ne pouvaient pourtant pas toujours accéder à un livreur au moment voulu. En segmentant géographiquement les zones de livraison, notre service permet de répondre ce problème », affirme-t-il. Pour ce qui est de la disponibilité de liquidités, le chef d’entreprise estime que « chaque livreur dispose d’un fonds de caisse qui lui permet de se rendre directement chez l’e-commerçant et de gagner du temps ».

Livraison par drone

Le gain de temps. Un objectif qui est également partagé par Jean Michel Marie FAYE, content marketer chez « Paps » pour qui l’application de livraison géolocalisée est « une solution à un problème réel : le manque de temps ». Poursuivant sur cette belle lancée, Bamba Lô et son équipe se préparent à lancer la V2 (deuxième version ) de « Paps » lors d’un keynote prévu fin mai à Dakar. Mais surtout, la startup compte tester son tout nouveau service de livraison par drone dès le mois prochain. Et si le calendrier est respecté, ce nouveau mode de transport sera mis en service à partir d’octobre- à Dakar et Abidjan dans un premier temps- révèle Bamba Lô. En attendant d’autres terrains de conquête.


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Septembre 2017 - 10:51 Au nom de MySpace

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter