Exclusif web

Mirabell MAYACK, organisatrice de Business Events

Par Patrick Ndungidi le 13 Septembre 2017


Créatrice de « Le Petit Event », une agence basée à Londres et spécialisée dans l’évènementiel et la communication, la germano-camerounaise de 34 ans ambitionne de « réinventer la scène événementielle liée aux relations économiques avec l’Afrique ».



Mirabell MAYACK, organisatrice de Business Events
Mirabell Mayack croit aux « Life Skills » (compétences naturelles) qui, chez elle, se décline en un don naturel pour l’entrepreneuriat. « Le Petit Event » qu’elle a créée et dirige depuis 2015, se propose ainsi, à travers ses événements « High level », d’être le pont entre entrepreneurs africains et européens ou encore entre les gouvernements et le secteur privé, principalement les multinationales présentes en Afrique. Par ailleurs, « Le Petit Event » est également spécialisée dans la communication événementielle et les relations publiques pour les événements liés notamment au monde des affaires, fait savoir Mirabell Mayack, qui explique que son objectif est de devenir « le numéro 1 dans la connexion des entrepreneurs mondiaux et de réinventer la scène évènementielle liées aux relations économiques avec l’Afrique ».

Efficacité allemande et vitalité africaine

Après deux ans d’activités, « Le Petit Event » a ainsi déjà organisé plusieurs événements, notamment l’« Africa Day », événement qui rassemble toutes les ambassades africaines à Londres ; la conférence Biafra-Germany ainsi que l’organisation de la fête nationale du Cameroun l’année dernière au Churchill Hyatt Hôtel à Londres, en présence de nombreuses personnalités, notamment John Butt, General Partner chez Conduit Ventures Ltd, qui ne tarit pas d’éloges sur la jeune femme. Pour lui, Mirabell, est un mélange d'efficacité allemande, combiné à une attitude tenace et à la vitalité africaine ».
 
Née en Allemagne, d’un père camerounais et d’une mère allemande, Mirabell Mayack a effectué ses études à Erkrath, un petit village allemand, avant de poursuivre à Douala, Paris, Atlanta et en Amérique latine. « L’école ce n’était pas pour moi. Ensuite j’ai essayé plusieurs jobs, petits comme grands et j’ai été viré partout. C’est là que j’ai découvert qu’être entrepreneur était ma destinée. L’école c’est très important mais aussi les life skills (compétences naturelles). Je suis devenu entrepreneure et je n’ai jamais regretté », explique la fondatrice de « Le Petit Event », qui est également mère célibataire d’un garçon de 12 ans. Mirabell Mayack débute dans l’entreprenariat en ouvrant deux salons de coiffure et, en 2 ans, triple son chiffre d’affaires. Sa stratégie consistait à ouvrir ces salons dans des quartiers défavorisés, avec une grande clientèle mais tout en gardant des tarifs bas et en formant les jeunes. Avec l’ouverture de « Le Petit Event » en 2015, elle a donné une nouvelle orientation dans sa carrière d’entrepreneure en ciblant le top niveau du business, principalement entre l’Afrique et l’Europe. Parmi les autres événements organisés par « Le Petit Event » on peut citer le concert exclusif en Angleterre de la chanteuse Rola Hinterbichler, le restaurant éphémère « La vie est belle », toujours au Royaume uni ou le dîner des Nubiennes organisé à Paris dans la très chic Avenue Foch . Autant d’événements qui contribuent à asseoir l’entreprise et à être optimiste pour l’avenir : Mirabell Mayack envisage un chiffre d’affaires 250.000 livres sterling en 2017 et compte passer à 2.500.000 livres en 2019.

Mirabell MAYACK, organisatrice de Business Events

Une battante

Entretemps, « Le Petit Event » continue de tourner à plein régime. Actuellement, l’agence créé par la germano-camerounaise assure la communication et les relations publiques de « Lions Cage » premier show télévisé dédié aux entrepreneurs et porteurs de projets. Le show sera diffusé dans les pays francophones et son enregistrement aura lieu le 16 septembre 2017, à Douala au Cameroun. Durant ce show télé, premier du genre en Afrique, les innovateurs, entrepreneurs-startupers, venus pour décrocher un financement, présenteront leurs projets à un jury constitué de professionnels aguerris. Prochain événement : « A Taste of Cameroun 2017 » en octobre. Par ailleurs, en partenariat avec le groupe CBRE, l’ambassade du Cameroun à Londres et deux entreprises de finance, « Le Petit Event » va organiser l’événement « Ladies who AfriCan », une levée de fonds pour la fondation Chantal Biya. Les autres événements prévus sont le dîner des Wouriennes à Douala en décembre ; « ME YEGA » Musical Diner tour ainsi que la coupe d’Afrique 2019. « Nous contribuons à changer l’image de l’Afrique en Europe et attirons des opportunités de business et d’investissements. Nos événements contribuent à sensibiliser et à créer des espaces de discussion pour les investissements en Afrique. En somme, nous redéfinissons les perceptions », argumente Mirabell Mayack qui dit faire partie d’une nouvelle génération de femme d’affaires, dynamiques, éduquées, ambitieuses et battantes.


Dans la même rubrique :
< >

Vendredi 17 Novembre 2017 - 08:47 Le numérique, fer de lance contre le chômage

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter