Exclusif web

Les réseaux sociaux, indispensables aux entrepreneurs

Par Harley Kenguéléwa le 1 Juillet 2016


Les réseaux sociaux sont des outils de communication bien souvent négligés par les créateurs d’entreprise et les patrons de start-up. Pourtant, ils constituent un canal privilégié pour interagir avec les consommateurs.



Avant de créer une société ou se positionner sur un marché, un entrepreneur se doit d’identifier ses concurrents, recueillir les besoins des prospects, cerner leurs attentes et mentionner des statistiques. Or, nombreux sont ceux qui se plaignent du coût excessif d’une étude de marché, ce qui explique en grande partie le refus par certaines banques africaines d’accorder des crédits aux  porteurs de projet, faute d’un business plan solide et bien ficelé.
 
« Beaucoup d’entrepreneurs se plaignent des banques qui ne prêtent pas d’argent, mais ne sont pas capables de leur donner la moindre information indiquant la viabilité économique de leur projet », déclarait Régis Matondo, chargé d’affaires à ARIES Investissements, lors de la 3e  édition des Rencontres des entrepreneurs et professionnels congolais qui s’est déroulée le 4 mai 2016 en région parisienne (Lire notre article : Entrepreneuriat : Les Congolais de la diaspora à l'assaut de leur pays ). Or les réseaux sociaux, bien utilisés, constituent une immense base de données et représentent une solution alternative quasi-gratuite pour mettre en œuvre une stratégie marketing et commerciale efficace.
 
Si votre secteur d’activité concerne par exemple la téléphonie mobile, vous pouvez intégrer plusieurs groupes de discussions qui traitent de cette thématique sur Facebook, LinkedIn, Viadeo ou Google +. Vous y trouverez une mine d’informations concernant les concurrents, leurs produits ou services, les stratégies adoptées, l’évolution du secteur, les règlementations en vigueur, les réactions des internautes… Idem pour Twitter, deuxième géant mondial des réseaux sociaux, où le hashtag - c’est-à-dire le mot ou la phrase précédé du symbole # - permet de suivre le fil d’actualité d’un secteur donné. Cette veille concurrentielle sur la toile vous donne l’occasion d’anticiper la réaction des différents compétiteurs.
 
Une étude de marché réalisée sous la forme d’un sondage sur Facebook ou Twitter s’avère également d'une redoutable efficacité. Toujours à titre d’exemple, une enquête a été effectuée récemment pour connaître les besoins prioritaires des entrepreneurs. (Selon vous, de quoi les entrepreneurs ont-ils le plus besoin pour lancer ou développer leur activité ? ) Même si le sondage a été mené à très petite échelle à partir d’un simple échantillon de population, on pouvait déjà en dégager des tendances significatives quant aux attentes des porteurs de projet en Afrique francophone.  
 
Lors de l’édition 2016 du concours ABC Innovation, plusieurs membres du jury ont été surpris de constater que certains finalistes, dont le concept était encore à l'état de prototype, ne disposaient pas de leur page-entreprise sur les réseaux sociaux. Pourtant, une vitrine professionnelle présente l’avantage de recueillir des suggestions, des remarques et des critiques émanant d’internautes qui sont à juste titre considérés comme le « 5e pouvoir », car ces derniers, en tant qu’utilisateurs de ces plateformes, peuvent former un puissant moteur de débat sur le produit ou service en phase expérimentale. Les avis et commentaires, dans la mesure où ils sont constructifs, peuvent ainsi servir à améliorer le concept, jusqu'à ce que celui-ci corresponde totalement aux attentes du marché.
 
Autre point à ne pas négliger : n’hésitez pas à tenir un blog où vous rédigez des articles traitant de votre activité, et à publier ces derniers sur votre page-entreprise. Les followers y verront un gage de sérieux et d’implication, ce qui vous fera gagner en crédibilité et visibilité auprès des prospects.
 


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 13 Septembre 2017 - 18:34 Mirabell MAYACK, organisatrice de Business Events

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter