Techno

Kiro’o Games veut briser les murailles

Par OJU BABAYARO le 16 Février 2017


En avril 2016, Kiro’o Games, premier studio camerounais de jeux vidéo, sortait sa première création, « Aurion : L’Héritage des Kori-Odan ». Près d’un an après sa sortie, Kiro’o Games poursuit la promotion de son jeu et cherche à étendre son domaine d’activité dans le cadre d’une démarche proactive dénommée « The Wallbreakers », ou « Les briseurs de murailles ».



Olivier Madiba, promoteur de Kiro’o Games.
Olivier Madiba, promoteur de Kiro’o Games.
Chez Kiro’o Games, on a le sourire. Les créateurs d’Aurion sont plutôt satisfaits de l’accueil réservé par la critique à leur tout premier jeu vidéo. Dans cette première expérience, l’objectif de Kiro’o Games était de sortir un jeu techniquement acceptable, tout en se démarquant au niveau créatif et artistique. Les commentaires ont été quasi unanimes pour vanter la qualité du scénario ainsi que l’esthétique des décors et des personnages.

Transformer les « j'aime » en « j'achète »

Sur le plan commercial, Olivier Madiba s’est engagé dans la bataille qui consiste à transformer les «ƒj’aimeƒ» en «ƒj’achèteƒ». Avant les fêtes de Noël, Kiro’o a multiplié les initiatives pour toucher les clients potentiels. Des présentoirs avec des kits de démo dans les grandes surfaces de Douala et Yaoundé, et des partenariats avec les services de paiement téléphonique comme WeCashUp, Orange Money, MTN Mobile Money ont été mis en place Les ambitions commerciales du jeu sur les marchés occidentaux ont été pour le moment anéanties par le peu de ressources que l’éditeur européen accorde au marketing et à la promotion du jeu en Europe et en Amérique du Nord.

Numéro 41 Février 2017
Numéro 41 Février 2017
Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous à la page 36 du numéro 41 Février 2017, en vente ICI.


Dans la même rubrique :
< >

Jeudi 21 Septembre 2017 - 10:51 Au nom de MySpace

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter