Portrait

Jonathan Entcheu, fondateur de RealnSwag

Par AMINA DIYAMBY le 15 Mars 2017


Initiateur du site RealnSwag, une boutique de vente en ligne de vêtements, Jonathan Entcheu est aujourd’hui numéro deux des ventes de vêtements swag en France. Un marché où il compte bien devenir leader.



Roubaix, au nord de la France, Jonathan Entcheu nous a donné rendez-vous dans ses bureaux. Pour y accéder, il passe son badge sur plusieurs portes. L’ingénieur informatique, manager de la société RealnSwag (R&S), veille à la sécurité de son lieu de travail. Visiblement, il fait aussi attention à son style vestimentaire –†jean moulant et chemise blanche cintrée. Mais Jonathan, au-delà de toute apparence vestimentaire, possède surtout un sens aigu des aŠffaires. Sa boutique en ligne vend des produits spécifiques pour jeunes†: jeans, tee-shirts, polos, accessoires, etc. Les prix vont d’une dizaine d’euros à près de 400†euros. Sa ligne’? Le swag et tout ce qui se rapproche du streetwear. C’est une mode venue des milieux de la musique hip-hop, de la culture musicale urbaine avec une forte influence américaine.

Naissance d’un passe-temps

La boutique en ligne R&S constitue aujourd’hui le deuxième meilleur site de ventes de vêtements swag en France. Jonathan Entcheu veut «’devenir le premier site de vente de vêtements swag et streetwear en France.’» Lancé timidement début 2012, le site enregistre aujourd’hui plus de 15’000† visites quotidiennes. Il aura tout de même fallu un an de travail à l’initiateur de R&S pour mettre au point le premier site, conçu grâce à ses connaissances en informatique.
    «’Cela n’a pas été facile pour moi au début, parce que je ne faisais pas ce travail à temps plein. La journée, je faisais mon boulot d’informaticien, parfois le site avait des bugs et je ne le voyais pas tout de suite, se souvient-il.
[…] Je ne me voyais pas là où je suis arrivé aujourd’hui avec des collaborateurs et une équipe photo…’», raconte-t-il.
   Au départ, Jonathan Entcheu n’a d’yeux que pour ses études d’ingénieur. Bac† S en poche à 16†ans, il s’inscrit à l’Ecole polytechnique à Lille. Après l’école, il trouve un stage auprès de l’une des meilleures sociétés de services et d’ingénierie en informatique dans le nord de la France.
    «’Le soir, une fois à la maison, je voulais m’occuper. Les gens aimaient bien mes vêtements et la façon dont je m’habillais. Dans la rue, on m’arrêtait pour savoir où j’achetais mes vêtements ’», se souvient-il.
 

Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous à la page 22 du numéro 42 Mars 2017, en vente ICI.


Dans la même rubrique :
< >

Lundi 27 Mars 2017 - 10:23 Bella Oden, chercheur et entrepreneur

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter