Go Africa Online assure le «go-between» entre les PME

Go Africa Online veut faciliter la mise en relation entre entrepreneurs sur le continent africain. Il compte ainsi mettre à la disposition des professionnels économiques des bases de données fiables. Données qui permettront le développement rapide des différentes activités économiques sur le continent.


David Encel (au centre, chemise bleu clair) et une partie de son équipe. Go Africa Online compte plus de 150Šcollaborateurs sur ses projets en ligne essentiellement.
David Encel (au centre, chemise bleu clair) et une partie de son équipe. Go Africa Online compte plus de 150Šcollaborateurs sur ses projets en ligne essentiellement.
L’arrivée des nouvelles technologies et le développement d’Internet modifient le quotidien des populations africaines. Les modes de paiement se diversifient, la nécessité de communiquer est toujours plus pressante. Dans ce contexte, le développement des affaires entre dans une nouvelle ère. Dans un monde compétitif, où la globalisation règne, Go Africa Online veut « permettre à toutes les économies africaines de faire connaître leurs activités hors des frontières, de découvrir d’autres entreprises, d’échanger, de partager, de créer des liens, de nouer des partenariats et ainsi de s’ouvrir à des nouvelles opportunités d’affaires », précise David Encel, dirigeant et fondateur de Go Africa Online.
« Lorsqu’on cherche à rencontrer des professionnels, qu’il s’agisse d’un besoin de service ou d’un besoin B to B, on ne trouve aucune liste à jour qui soit exhaustive », déplore le chef d’entreprise. Bien plus, les anciens moyens de mise en relation (bouche-à-oreille) ne sont plus aussi efficaces.

Une base de données pour se développer

Pour David Encel, 40 ans, il y a urgence à mettre à la disposition des entrepreneurs de grandes entreprises, des PME ou des TPE des outils qui leur permettent d’explorer des nouvelles opportunités d’affaires, outils indispensables à la survie et au développement de leurs activités. Il a donc décidé de mettre en place une base de données à la disposition de tous types d’entreprises. « Cette base de données, fiable, mise à jour en permanence, la plus exhaustive possible, permet à tous les acteurs économiques de développer librement leur réseau, quels que soient leur domaine d’activités et leurs besoins », explique le dirigeant.
Par exemple, un entrepreneur togolais spécialisé dans la pneumatique, qui veut avoir des contacts avec d’autres entrepreneurs dans son secteur, n’aura qu’à introduire quelques mots clés dans la barre de recherche du site de Go Africa Online pour rentrer en relation avec ces derniers. Et ce, pas exclusivement en Afrique. Il peut également trouver des entrepreneurs étrangers qui travaillent en direction du continent.

Numéro 40, Décembre 2016-Janvier 2017
Numéro 40, Décembre 2016-Janvier 2017
Pour lire l'intégralité de cet article, rendez-vous à la page 72 du numéro 40 Décembre 2016-Janvier 2017, en vente ICI.

JACQUES MATAND’
Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter