Portrait

Cebastien Tankoano rapproche la Chine de l’Afrique

Par Fleur-Jennifer Ntoko Moussio le 29 Juin 2016


Le PDG de Reliconn, jeune start-up, est l’initiateur d’une conférence Afrique-Chine, qui s'est tenue du *07 au 10 Juin 2016 à Shanghai. L’occasion de lancer officiellement cette entreprise, mais aussi, bien sûr, de nouer des liens entre les PME africaines et celles de l’empire du Milieu.



Cebastien Tankoano rapproche la Chine de l’Afrique
Depuis son arrivée à Taïwan en 2006, Cebastien Tankoano, jeune Burkinabais de 31 ans, n’a plus quitté l’Asie. Durant ses années d’études en commerce international à l’université de Tamkang à Taipei et son master en gestion d’entreprise de Taipei Tech, il a toujours gardé un œil sur les rendez-vous d’aŒaires qui réunissaient les entreprises chinoises et burkinabaises à Taïwan.
 Les chiffres de la Banque africaine de développement confirment que le plus grand partenaire et investisseur de l’Afrique est la Chine. Le commerce entre le continent et l’empire du Milieu a atteint en 2013 plus de 200Mds$. Ce constat s’est imposé à Cebastien Tankoano. « J’ai pu voir que la plupart des entreprises africaines rencontrent de nombreuses barrières et difficultés pour trouver des fournisseurs viables en Chine », lance-t-il. 
Depuis la fin de ses études, il a à plusieurs reprises tenté de créer des entités pour soutenir l’entraide des PME africaines avec celles basées en Chine. En 2011, avec un ancien camarade de São Tomé, il cofonde une plateforme en ligne – OssPage 
(osspage.com). Ce service de mise en relation rapide entre entreprises africaines et chinoises prend l’eau trois ans plus tard. Pas découragé, Cebastien Tankoano lance en 2012 OssPage Trading, une société de vente de matériel informatique venu d’Asie à destination du continent. Cette entreprise, qui a généré plus de 500 000 $ de revenus, a permis à OssPage de renaître de ses cendres et de devenir Reliconn en juillet 2014.
 

RELICONN, UN CONCEPT AUTOUR D’UN TRANSFERT DE COMPÉTENCES

En plus des différents services qui étaient proposés par OssPage, Reliconn permet aux entreprises africaines de bénéficier d’un vaste carnet d’adresses, d’une expertise toujours plus pointue, d’un accompagnement technique et administratif dans la mise en place des contrats avec les compagnies chinoises. Concrètement, Reliconn est un service de consulting œuvrant pour le développement des liens d’affaires entre les PME africaines et les entreprises chinoises. Mais c’est aussi une plateforme qui sécurise les transactions tout en gérant la mise en place de contrats viables et fiables. Cette plateforme sera accessible moyennant une somme comprise entre 160 et 300$ par an à compter d’avril 2016. Les entreprises venues de tous secteurs d’activités pourront avoir recours aux services de Reliconn. Même si, sera privilégié, selon le PDG, le secteur des machines lourdes et légères qui servent dans les domaines de l’agroalimentaire, du textile, des produits manufacturés et de la construction. Un secteur qui représente 29 % des exportations de la Chine vers le continent. 

LA CONVENTION DES PME CHINE-AFRIQUE

Victime de son succès, la convention planifiée en avril s'est finalement tenue au mois de Juin, car un nombre de participants plus importants se sont mobilisés pour y assister. Coorganisée par Reliconn et par l’Alliance mondiale des PME sous l’expertise chinoise, la convention avait pour but de concrétiser le début des activités de Reliconn. Dans l'avenir, elle se tiendra une à deux fois par an. Son but est de permettre aux entreprises africaines de nouer des liens directs avec les PME et fournisseurs chinois présents sur place.
« Les PME sont au centre de la croissance chinoise. Elles contribuent à hauteur de 60 % du PIB de la Chine selon un rapport 2014 de l’OMC. 
Ce qui est loin d’être le cas pour les PME africaines. C’est pour aider les entreprises africaines à relever ce même défi que cette rencontre 
a été initiée », explique Cebastien Tankoano. L’événement, sur trois jours, durant lesquels diverses activités seront proposées aux participants. L’une d’entre 
elles prendra la forme d’entretiens individuels entre les futurs partenaires africains et chinois. 
Environ 500 entreprises africaines ont confirmé leur présence en s’acquittant des frais d’inscription de 160$. Une quarantaine de chambres de commerce africaines ont confirmé leur présence. En Chine, 35 ont répondu à l’appel. Celles-ci viendront accompagner des entreprises membres qui se seront acquittées de 500$. Parmi les invités présents durant cet événement, on comptera des représentants de l’Union africaine, de la mairie de Shanghai et du ministère du Commerce chinois. Des hommes politiques chinois et africains sont également invités. La présence de Kofi Annan bien qu’hypothétique est attendue. En eŒet, Cebastien Tankoano a convié l’ancien secrétaire général des Nations unies lors du Forum mondial de développement des PME chinoises le 23 novembre 2015. 
Pour le PDG: « C’est quelqu’un qui a les mêmes ambitions que Reliconn pour le continent. Il travaille pour la prospérité de l’Afrique et pour une paix durable.» 
La conférence de 2016 permettra à Reliconn de tester la confiance de ses partenaires et d’amorcer la deuxième phase de développement de la société. Assistance aux entreprises dans les négociations, aide à la mise en place des documents administratifs, formation des collaborateurs ne sont qu’une partie de ses prestations.  

Publié en Mars 2016


Dans la même rubrique :
< >

Mercredi 20 Septembre 2017 - 09:14 Patrick Palmi, spécialiste du Marketing digital

Mardi 19 Septembre 2017 - 18:14 Joël Ndombasi, entrepreneur visionnaire

Facebook



Découvrez le sommaire des derniers numéros du magazine


Inscription à la newsletter